Les Bois pour meubles peints


 

Le bois est un matériau vivant. En fonction du travail à réaliser, il faut donc déterminer des critères de qualité afin d'éviter des désagréments altérant la bonne tenue du meuble. Ceux du bois peint sont les suivants :

  • il faut en priorité des bois clairs, ayant peu ou pas de tanin qui pourrait remonter dans les apprêts et les fonds teints et créer des auréoles ;

  • le fil du bois doit être plutôt droit, en tout cas pas trop nerveux ni noueux car il aurait tendance à se fissurer ;

  • de même si l'on choisit un bois avec un coefficient de rétractabilité faible, celui-ci sera moins sensible aux aléas hygrométriques et donc bougera de façon moins apparente ;

  • on utilisera davantage les planches de dosse (les plus extérieures de la bille de bois) pour la fabrication du meuble car celles-ci sont plus stables et travaillent plus régulièrement que les planches centrales de la bille.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de bois qui répondent le plus à l'exigence du bois peint ; certains se trouvent facilement car leur culture et leur commercialisation sont organisées depuis longtemps ; d'autres sont plus difficiles à se procurer ce qui ne veut pas dire que leurs qualités sont inférieures.

 

Tilleul

tilleul

Plusieurs espèces en Europe (tilleul à petites feuilles ou à grandes feuilles)

Description : Bois homogène, lisse, fil généralement droit

Propriétés physiques et mécaniques : tendre, léger avec un coefficient de rétractabilité d'environ 0,30%
peu cassant au choc ; tendance à la fente lors du séchage artificiel ; se polit et prend bien les teintes

Défauts et atouts : Essence considérée comme peu durable qui peut être sujette à la pourriture en milieu humide.
Très apprécié pour ses qualités de modelage, de tournage et de polissage

 

Sapin

sapin

Espèces spontanées en Europe occidentale, on le rencontre partout en France : Vosges, Jura, Pyrénées, Cévennes

Description : Bois blanc mat ou clair, fil généralement droit, ceux provenant de climats froids ont un grain plus fin donc des propriétés mécaniques supérieures

Propriétés physiques et mécaniques : Bois tendre, retrait total assez faible (coeff. de rétractabilité de 0,35%)
Offre de bonnes résistances mécaniques (compression, traction…) ce qui en fait un bon bois de charpente ; parfois fissible au clouage
Collage, mise en teinte, peinture et vernissage sont aisés

Défauts et atouts : Pas durable an milieu humide où il est attaqué par de nombreux champignons.
Ses caractéristiques mécaniques et physiques nous permettent de l'utiliser autant dans la charpente que la menuiserie, les meilleures provenances servent aussi à la lutherie

 

Cèdre

cèdre

Quatre espèces dont la plus connue est le cèdre de l'Atlas (Afrique du Nord) introduit en France pour le reboisement des collines et des montagnes subméditerranéennes

Description : Bois jaune roux avec un aubier (partie jeune du bois) nettement tranché, blanc crème, pas de canaux de résine apparents

Propriétés physiques et mécaniques : Bois tendre et assez léger et un retrait total relativement faible
Offre les mêmes résistances mécaniques que le sapin
Parfois assez cassant au choc ou fissible
Un léger jaunissement peut apparaître en finition étant donné la forte teneur en essences grasses à térébenthine

Défauts et atouts : Passe pour imputrescible, très durable, son odeur écarte les insectes dévoreurs. Sa couleur, sa durabilité font qu'on l'utilise beaucoup en menuiserie et ameublement

 

Peuplier

peuplier

Nombreuses espèces pures mais surtout des hybrides reproduits par bouturage. Etant donné la grande variété, les peuplements s'étendent de l'Europe septentrionale à la moitié sud de la France

Description : Bois homogène blanchâtre, fil droit peu marqué, aspect généralement lustré

Propriétés physiques et mécaniques : Parmi les bois les plus légers, les plus mous et les moins résistants au choc ; le retrait total est moyen.
Etant un peu chanvreux, le ponçage de finition doit être terminé plutôt à la main. Le peuplier ne pose aucune difficulté pour le collage, la mise en teinte, la peinture et le vernissage.

Défauts et atouts : Absorbant facilement les produits de préservation, il peut résister à l'humidité. Se tranchant et se déroulant aisément, il est alors recherché pour la qualité des placages obtenus (panneaux lattés, meubles en "bois blanc" à peindre...)

 

Platane

platane

Le plus connu est le platane commun que l'on rencontre sur nos bords de route. Il ne s'agit pas d'une espèce forestière ; sa croissance est rapide

Description : Bois homogène blanc bistre, le grain est fin, le fil est droit

Propriétés physiques et mécaniques : Bois mi-dur et mi-lourd (densité d'environ 0,65%)
Retrait total moyen avec quelques précautions de séchage pour éviter le gauchissement.
Offre des qualités de déroulage, de ponçage (beau poli). Peu fissible

Défauts et atouts : Reste perméable aux traitements de préservation. Encore peu utilisé en France, il se prête pourtant à toutes les opérations de collage, de peinture, de laquage ou de vernissage pour le mobilier en "bois blanc".

 

Hêtre

hêtre

Il existe une seule espèce spontanée en France, d'autres plus ornementales et exotiques sont présentes dans les parcs. On le rencontre de la Baltique à la Méditerranée : en plaine dans le Nord et sur les massifs montagneux au Sud

Description : Le tronc du hêtre est particulièrement droit et régulier ; le bois est homogène et de teinte grise à rose, les zones d'accroissement sont peu visibles

Propriétés physiques et mécaniques : Bois dur et mi-lourd (densité de 0,70%). Il a tendance à se fendre et à gauchir au séchage. Bonnes résistances mécaniques. Etant ferme et homogène, il permet une grande précision de travail et une qualité de finition. Il prend bien les teintes soutenues (acajou, noyer…), se vernit et se laque aisément

Défauts et atouts : Doit être traité pour éviter qu'il ne s'altère en milieu humide. Facilité de travail et de finition. Bien utilisé dans l'ameublement en "bois blanc"

 

Aune

aune.jpg (14759 octets)

L'espèce principale est l'aune glutineux, répandu dans toute l'Europe, qui n'exige que lumière et eau

Description : Bois à structure homogène, sans aubier distinct, fil droit

Propriétés physiques et mécaniques : Bois tendre et léger (densité de 0,50%), retrait total faible. Ses résistances mécaniques sont médiocres : il peut se casser au choc. Il se tourne, se cloue, se ponce sans difficulté.

Défauts et atouts : Très altérable et pourrit rapidement à l'humidité. On l'utilise surtout dans les panneaux de contreplaqués car il s'usine et se déroule facilement

 

Charme

charme

Très présent dans les taillis du Nord et de l'Est de la France

Description : Bois blanc ou gris clair, sans aubier apparent à structure très homogène

Propriétés physiques et mécaniques : Bois dur et dense (densité de 0,75%) ; le retrait total est important. Ses résistances mécaniques (compression, flexion) sont élevées si bien qu'il est peu fissible et résistant au cisaillement.
Ponçage, collage, mise en teinte, vernissage et laquage s'effectuent sans problème

Défauts et atouts : Vulnérable à l'humidité. Ses qualités de résistance en font un bois de travail apte à supporter l'abrasion. Il peut tout à fait servir à l'ameublement de "bois blanc"

 

Marronnier

marronnier

Provenant de Grèce et de Turquie, il est introduit en France en 1615 où il a été cultivé comme arbre d'alignement. En région méditerranéenne il supporte mal la sécheresse prolongée ; il ne craint pas le froid et demande de la lumière

Description : Couleur blanc crème, sans aubier distinct, structure homogène. Son aspect ressemble au peuplier avec un grain plus fin encore

Propriétés physiques et mécaniques : Bois tendre (densité de 0,35%) ; le retrait total est faible ; sèche sans déformation.
Mou, il offre peu de résistances mécaniques et se casse au choc. Il est facile à travailler : déroulage, tournage et collage sont aisés

Défauts et atouts : Manque de durabilité à l'humidité ; stable et léger, il peut être utilisé dans la fabrication de meubles plaqués et peints

 

Bouleau

bouleau

Deux espèces sont répandues en Europe : bouleau verruqueux et bouleau pubescent. En France, on trouve le bouleau dans les plaines de la moitié Nord et sur tous les massifs

Description : Bois sans aubier distinct, couleur jaunâtre ou rousse

Propriétés physiques et mécaniques : mi-dur et mi-lourd (densité de 0,65%) ; retrait total assez fort. Ferme, il offre de bonnes résistances mécaniques ; il est peu fissible. Quelques risques de gauchissement au séchage.
Aucune difficulté pour le clouage, le collage, le ponçage, la mise en teinte et le vernissage

Défauts et atouts : Peu durable et perméable aux traitements de préservation, il offre par contre de nombreuses qualités de travail dans l'ameublement et les placages. Encore peu utilisé en France.

 

Erables

erable

Nombreuses espèces dont les plus intéressantes sont le sycomore, l'érable plane et l'érable champêtre. On les trouve surtout dans les forêts de montagne jusqu'à 1000-1500 m d'altitude ou dans les plaines du Nord

Description : Bois homogène à grain fin, sans aubier distinct ; le fil est le plus souvent droit mais parfois ondé

Propriétés physiques et mécaniques : Bois à forte densité (autour de 0,70%) ; fort retrait total avec possibilités de gauchissement lors du séchage.
Elastiques, peu fissibles, ils ont une bonne résistance à l'usure ; ils se travaillent facilement et offrent un fin poli. Prennent bien les teintes ; collage et vernissage aisés

Défauts et atouts : Perméables aux produits de préservation, ce sont cependant des bois d'ébénisterie recherchés pour leur qualités de travail, de résistance et leur aspect (placages ondés et loupe)

 

Autre article sur le bois à consulter sur le site

Le bois sous toutes ses formes

 

   

 

 


Copyright © phonem
pour le design, la réalisation et le contenu du
Site Français du Meuble Peint,
tous droits réservés, 19/12/2013


   
galerie   librairie   livres commentés   boutique   plan du site   actualité   stages
    
technique   s'abonner   sur le site   contact   facebook
    recherche  (chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)

 une réalisation phonem